J’ai testé le patron de la robe « K » du livre « 20 modèles femme » de Yoshiko Tsukiori

Si j’avais un nom à donner à cette robe, je l’appellerai la robe de la loose… !!

Pourquoi ? Et bien parce que je n’ai eu que des contretemps avec elle… A vous couper l’envie de la coudre – ou en tout cas vous donner envie de l’envoyer péter !!!

A la base, ce que je voulais, c’était une petite robe simple, légère et vaporeuse pour l’été… C’est tout !

Et je suis partie avec un super teaser pour ça : coup de cœur absolu pour la tunique « K » du livre de « 20 modèles femme » de Yoshiko Tsukiori ; superbe tissu en crêpe écru de chez Mondial Tissu ; patron terrifiant de simplicité pour la réalisation…

Bref, que du positif…

Et bien dans les faits, j’ai vécu un véritable jour sans fin de l’horreur !

Je vous raconte ? Aller, oui, je vous raconte !

D’abord, il m’a été impossible de surjeter mon « BIP » de tissu !

Il paraissait robuste comme ça, mais le moindre petit coup d’aiguille de ma 1400 OL l’a fait filer… Et puis électrostatique à souhait – ceux sont mes cheveux qui se sont régalés à se raidir nerveusement à chaque manipulation !!!

Premier « Grrrrrr » !

Ensuite, la taille du patron… Parlons-en de celle-là !

Après m’être résolue à assembler à la MAC, puis surfiler, puis couper les surplus de toutes les pièces de la robe – Ouff ! suis fatiguée rien que de l’écrire – j’essaye – Oui, oui, je sais, il était bien temps de le faire à la fin… !!! Maligne que je suis … – Et oh surprise ! Trop grande… Mais quand je dis trop grande, c’est un euphémisme…

Je re-vérifie mes mensurations et les indications que donne le livre… Et non, je n’ai pas louché, c’est bien ça !

Certes la coupe est censée être ample mais là je constate que je ne ressemble vraiment à rien là-dedans… enfin, si on arrive à me retrouver !

Deuxième « Grrrrrr » !

Loin de me décourager, je ne me démonte pas et j’entreprends une diminution de 2 cm au niveau des coutures sur le bas des manches et sur les côtés de la robe pour arriver à avoir un vêtement plus ajusté – bien loin du moulant, j’peux vous le dire !! – Et surprise, ça donne un truc plutôt pas mal !

A ce moment-là je me dis : « yessss, c’est gagné » !!! Je m’imagine déjà promenant sur la plage, pieds nus, soleil couchant, avec ma magnifique nouvelle robe, mes sandales dans une main et chouchou dans l’autre – enfin la main de chouchou dans l’autre pour être exacte !

Mais ça, c’était sans compter le jugement impitoyable de ma mini-nous n°2, qui, la bouche en cœur me dit : « maman, pourquoi on voit ta culotte sous ta chemise de nuit ???? »

Merci ma chérie, vraiment merci !!! Alors non, ce n’est pas une chemise de nuit et oui, on voit très très bien la culotte de maman sous cette saleté de robe !!!

Troisième « Grrrrrr » !!!

Epuisée, au bord de l’abandon – Finalement une chemise de nuit, c’est une bonne idée non ? – je sens que je vais jeter l’éponge… – Ou la robe, c’est selon… !

Et puis je ne sais pas pourquoi… Le courage du désespoir ou mon sens inné de la résilience ? – je dirai plutôt mon satané caractère de chiwawa enragé qui ne lâche jamais rien, surtout si près du but ! –je décide de poser une doublure en coton au niveau des fronces.

Après mille efforts et crises de nerfs internes, voici le miracle de la couture :

Robe K du livre de patron 20 modèles femme de Yoshiko Tsukiori hand made cousette monblabladefille.com Robe K du livre de patron 20 modèles femme de Yoshiko Tsukiori hand made cousu main monblabladefille.com

Robe K du livre de patron 20 modèles femme de Yoshiko Tsukiori hand made cousette monblabladefille.com Robe K du livre de patron 20 modèles femme de Yoshiko Tsukiori hand made cousette monblabladefille.com

Robe K du livre de patron 20 modèles femme de Yoshiko Tsukiori hand made cousette monblabladefille.com

Alors maintenant que je me suis calmée, je dois dire que je l’adore !!!

Elle est telle que je me l’imaginais.

Pour la taille de la robe, j’ai retaillée le patron (selon mes découpes de 2 cm) et l’ai comparé à la planche initiale.

J’en ai déduit que pour ce bouquin, il fallait que je prenne la taille qu’il préconise sans ajouter de marge de couture (sauf pour les ourlets à double rentrés).

Pour le reste (tissu et transparence), je serai plus attentive et moins impulsive dans mes choix la fois prochaine… – quelle idée de choisir des tissus clairs, fragiles et électriques !!!

Voili voilou, j’espère que mon petit retour d’expérience  (ils appellent ça  RETEX là où je travaille…) vous rendra service si vous vous lancez dans ce périple 😉😊😨

N’hésitez pas à me faire part de vos questions ou commentaires,

A très bientôt,

Xoxo 😚😚😚😚😚

Si cet article vous a plu, partagez le avec vos amis et si vous souhaitez encore plus de blabla et recevoir les billets dès leur parution, abonnez vous au blog via la page d’accueil 😊

© 2018 Mon blabla de fille – Tous droits réservés

10 Comments

  1. J’ai eu le même tour avec un patron modes et travaux… 10 fois trop grande alors que mes mensurations correspondait à la découpe du patron 😉

    • Merci pour votre retour 😉😊
      J’espère que vous n’avez pas eu tout à défaire pour que le vêtement vous aille !!

  2. Ta fille a le mot pour rire!!! En tout cas, moi elle m’a bien fait rire! Mais je comprends bien que n’aies pas réagi de la même façon!!
    C’est vrai que les japonais aiment le LARGE. Mais au final, elle est belle ta robe!

    • Merci ma belle, tu es adorable 😉😊
      Et je ne manquerai pas de dire à ma louloute qu’elle a un certain talent comique 😄😂
      😘😘😘

  3. Bon ben l’essentiel c’est d’y arriver….. Je réitère tu une Gagnante… Et sans parti pris…👍👍👍

  4. Et bien ! Quelle aventure ! Je ne suis pas certaine que j’aurai eu autant de patience et de courage que toi.
    Mais finalement le résultat est là, tu as bien fait de t’accrocher.

    • Merci bcp pour ton commentaire 😊
      C’est dans ce genre d’aventure que la phrase « on n’a rien sans rien » prend tout son sens 😄
      À très bientôt en tout cas 😊😘😘😘

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.